Le Crucial BX500 est conçu pour les acheteurs soucieux de leur budget. Ce disque flash a un ensemble de fonctionnalités légères et un prix abordable. Son prédécesseur, le MX500, occupe cependant une place importante parmi les SSD économiques. Le BX500 est-il assez solide pour servir le grand public ? Voyons voir ce que ce produit a à offrir.

Des fonctionnalités de bases

Le BX500 est livré avec seulement les fonctionnalités qu’il faut. Si l’on cherche un disque de remplacement pour un ordinateur économique, le Crucial BX500 pourrait être intéressant. Ce composant propulse l’accessibilité SSD à un nouveau niveau. Ce produit offre une capacité large de 960 Go tout en restant abordable. Il peut aussi s’acquérir en des capacités de 480 Go, 240 Go et 120 Go qui coûtent moins cher.

Il ne faut pas s’attendre à des débits équivalents à ceux des SSD EVO de Samsung. Les performances du Crucial BX500 960 Go, bien que loin d’être les meilleures, sont toutefois supérieurs aux plus rapides de tous les disques durs. Le BX500 a également suffisamment d’endurance pour durer longtemps. Micron construit le nouveau Crucial BX500 avec des spécifications optimisées pour diminuer son prix. Tout d’abord, il utilise un contrôleur abordable de Silicon Motion au lieu d’un contrôleur plus cher de Marvell.

Crucial BX500 960 Go Rue montgallet

Crucial BX500 960 Go : abordable

Ce modèle utilise la mémoire flash 3D TLC 64 couches à faible coût et aux performances d’entrée de gamme de Micron. En ce qui concerne la conception, le BX500 est livré dans le format standard de 2,5 pouces et prend en charge SATA3 qui plafonne à 6 Gbps. Par conséquent, il fonctionnera dans la plupart des applications qui nécessitent un disque dur SATA standard. Contrairement au Crucial MX500 qui est sorti plus tôt, il n’y a pas de version M.2 du BX500.

Le Crucial BX500 960 Go n’a pas l’endurance la plus élevée parmi les SSD, mais il devrait tout de même durer longtemps. Plus précisément, avec ce disque, il est possible d’écrire 65 Go sur la capacité de 480 Go par jour tous les jours pendant cinq ans avant que son endurance ne s’épuise. Si l’on écrie moins par jour, on a donc un disque qui peut durer plus de cinq ans. Ce qu’il faut comprendre c’est qu’une majeure partie des utilisateurs n’écrivent pas une telle quantité de données journalièrement. On a donc en fin de compte pour le grand public un SSD à bas prix et qui peut durer longtemps.

Ce qu’on aime
– Logiciels et fonctionnalités utiles
– Quatre capacités au choix
Ce qu’on aime moins
– Garantie de trois ans
Trouver ce produit au meilleur prix